Compléments d'information sur l'article "Un Américain au Cimetière Sainte- Marguerite" du cahier n°55 du CEHQL17.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Compléments d'information sur l'article "Un Américain au Cimetière Sainte- Marguerite" du cahier n°55 du CEHQL17.

Message par Philippe le Ven 23 Juin - 16:10

Dans l'article "Un Américain au Cimetière Sainte-Marguerite" publié par Mme Laure de la Chapelle dans le cahier n°55 du Cercle d'Études Historiques sur la Question Louis XVII, que vous pouvez télécharger à cette adresse : http://www.cercle-louisxvii.com/wp-content/themes/CEHQ-LXVII/pdf/cahiers-louis-xvii/Cahiern55.pdf  on nous apprend qu'un américain, Monsieur Eustis, frère de l'ambassadeur des USA était présent lors des fouilles du cimetière Sainte-Marguerite en juin 1894. S'en suit une enquête fouillée qui nous amène à Greenwich village quartier fort connu de New York.

Le cahier n°55 date de juin 2016, et je ne sais pas si d'autres recherches à ce propos on été faites. Faute de le savoir et d'en connaitre la teneur éventuelle, je me permet de donner quelques informations complémentaires trouvées sur internet et qui viennent éclaircir et détailler un passage de cet article. Ce passage concerne la vente de la maison Warren, à Greenwich village, à un certain Hammond.
J'ai retrouvé qui était ce Hammond et un plus grand détail de la vente et de sa chronologie que ce qu'on peut lire dans le cahier et qui se résume à : "A la mort de Lady Warren, la propriété de Greenwich Village fut divisée en trois lots, qui furent tirés au sort. Le lot contenant la maison échut à lady Abingdon, et fut vendu par elle à un certain sieur Hammond, lequel, en 1819, le revendit à Abraham van Nest.". Ce résumé que l'on retrouve dans un certain nombres d'ouvrages sur l'histoire de New York trahit la vérité.
Le détail de la vente successive de la maison Warren se retrouve dans très peu d'ouvrages, un ou deux, en tout cas sur internet. C'est pour ça que j'ai eu du mal à dénicher, ce livre "Old New York" : from its earliest history to about the year 1868" publié en 1898. Ou l'on peut voir page 195 ci-dessous ce qu'il en est vraiment.



https://archive.org/stream/oldnewyorkfromit00smit#page/n193/mode/2up

En fait la maison Warren a d'abord été vendue par Lady Abington à un certain Monsieur David H. Mallew en 1788 pour la somme de 2200 $ qui l'a ensuite revendu à Abijah Hammond en 1794. Celui ci l'a divisé en plusieurs lots. Il a revendu le lot comportant la maison à Whitehead Fish en 1802 qui y a vécu jusqu'à sa mort en 1819. Ses héritiers l'ont enfin revendu à Monsieur Van Nest la même année pour la somme de 15000 $.
C'est la qu'on voit qu'en voulant résumer, on ment par omission.

Au delà de rétablir une vérité de la vente de cette maison Warren, ce passage du livre nous apporte 2 informations primordiales, la première est la date de la vente à Monsieur Hammond, en 1794, la deuxième est le prénom de Monsieur Hammond, Abijah.
Cela confirme de façon plus juste cette phrase tirée du cahier n°55 : "C’est à l’époque où Warren House appartenait au sieur Hammond, qui entendait sans doute en tirer profit, qu’intervint l’arrivée, à l’automne 1795, d’un jeune émigré, accompagné par un abbé et un homme d’une quarantaine d’années, lequel chercha une maison à Greenwich Village."
Monsieur Hammond était bien le propriétaire de cette maison de 1794 à 1802.
Le fait de connaitre le prénom de Monsieur Hammond nous permet d'en apprendre un peu plus sur son identité.
Abijah Hammond est né en 1757 et mort en 1832. Il était lieutenant d'artillerie durant la révolution américaine. Il était marié avec Catharine Ogden, fille d'Abraham Ogden, procureur des États-Unis pour le district de New Jersey de 1791 à 1798, date de sa mort, nommé à ce titre par le Président Washington.
Après la guerre d’indépendance, le président Georges Washington voulu donner le commandement d'un  régiment d'artillerie à Abijah Hammond, ce qui tend à prouver que Washington connaissait Monsieur Hammond et qui le tenait en haute estime.

Même si pour Aaron Burr, le fait n'est pas catégorique, il s'avère que tout comme Georges Washington, et donc vraisemblablement Aaron Burr, Abijah Hammond était un franc maçon. Est ce que cela peut avoir une importance dans cette histoire "d'Un Américain au Cimetière Sainte- Marguerite" ? Allez savoir.

Pour en apprendre plus sur Abijah Hammond, vous pouvez télécharger cet opuscule qui s’intéresse à la franc-maçonnerie et où il y est mentionné à de nombreuses reprises. : http://www.omdhs.syracusemasons.com/sites/default/files/history/Harison,%20Richard%20-%20DGM%20NY.pdf  C'est la que j'ai puissé une très grande part des informations sur Abijah Hammond.

Si je retrouve d'autres informations complémentaires sur l'article "Un Américain au Cimetière Sainte- Marguerite" de Laure de la Chapelle, je les mettrai dans un prochain message.


Dernière édition par Philippe le Sam 24 Juin - 15:42, édité 1 fois

Philippe
Admin

Messages : 86
Date d'inscription : 17/04/2016

http://louis-xvii.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compléments d'information sur l'article "Un Américain au Cimetière Sainte- Marguerite" du cahier n°55 du CEHQL17.

Message par Philippe le Sam 24 Juin - 13:09

Pour ceux que cela intéresse de voir plus précisément que sur les images du cahier N°55 du CEHQL17, les emplacements des domaines "Warren House" et de "Richmond Hill", voici 2 cartes:

- La première date de 1767 : https://collections.leventhalmap.org/search/commonwealth:hx11z359r

On y voit en zoomant, au nord Est le domaine des WARREN, marqué "Lady WARREN" et celui juste en dessous de Richmond Hill marqué "Abr(aham) MORTIER Sqr. du nom du premier propriétaire.

- La deuxième date de 1800 : https://www.raremaps.com/gallery/detail/44419ops

Les 2 domaines ont été profondément divisés en de nombreux lots. Malgré tout on arrive à trouver la maison de Richmond Hill qui se trouve entre 2 rues parallèles, Hazard Street et Budd Street.Richmond Hill est lui même traversé par une rue appelé Hetty Street. Ce qui permet de retrouver la maison est le nom d'A.BURR qui est inscrit sur le plan. Par contre pour la maison Warren c'est plus difficile car elle n'est pas signifiée sur le plan. On y voit juste des parcelles découpées par des rues. Est elle entre les rues Hammond et Ogden, nom du propriétaire Abijah Hammond et de sa femme Ogden entre 1794 et 1802 ? Je ne l'ai pas découvert pour l'instant.

En bonus, une troisième carte de 1807 : http://www.oldmapsofnewyork.com/system/maps/31/original/1807_Bridges_Map_of_New_York_City_(1871_reissue)_-_Geographicus_-_NewYork-bridges-1871.jpeg où Richmond Hill a encore été redécoupé avec d'autres rues et des noms de rue ayant changé de noms.

Philippe
Admin

Messages : 86
Date d'inscription : 17/04/2016

http://louis-xvii.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compléments d'information sur l'article "Un Américain au Cimetière Sainte- Marguerite" du cahier n°55 du CEHQL17.

Message par Philippe le Sam 24 Juin - 15:35

En cherchant des informations sur Abijah Hammond je suis tombé par hasard sur un ouvrage qui pourrait éventuellement ouvrir une autre piste de recherches sur le locataire de la maison WARREN vers 1795.
Cet ouvrage est "New-York directory, and register, for the year 1794" : https://archive.org/details/newyorkdirectory00dunc  , c'est un annuaire des principaux habitants de New York en 1794. On y trouve Aaron Burr (page 27) qui a son bureau à Partition Street et sa maison à Richmond Hill, Abijah Hammond (page 79), marchand qui habite 229 Broadway, mais où cela se situe t'il sur un plan ?
Sir John Temple (page 182), consul général de Grande Bretagne est lui donné résidant 22 rue Cortlandt. (Cortlandt Street).

Cette dernière information est intéressante car elle diffère de celle donnée dans le cahier N°55 du CEHQL17 qui nous dit que Sir John Temple résidait à Richmond Hill jusque l'arrivée de Aaron Burr en 1797.
Ceci est d'ailleurs confirmé en lisant la page 30 du livre "Some account of the Temple family" : https://archive.org/details/someaccountoftem00inprim qui dit que Sir John Temple vivait au 22 Cortlandt Street de 1794 à 1796. il est mort le 17 novembre 1798 au 156 Greenwich Street comme nous l'apprend également l'ouvrage. Malheureusement aucune donnée entre 1787 et 1794, mais peut être est ce la période durant laquelle il vivait à Richmond hill.
Toujours dans le même ouvrage page 60, il est fait allusion à Richmond Hill qu'a occupé Sir John Temple. Une anecdote fort intéressante nous apprend que : "Mme Grenville Temple, la belle-fille de sir John Temple, était restée à Richmond Hill le 29 janvier 1798, lorsque la maison a été pénétrée par des cambrioleurs. Ils ont pris parmi d'autres des choses en argent marqué : G. E T. et un pistolet marqué : G T. 83d Regt."
Ceci nous rapproche de ce qui est dit sur le cahier n°55 à propos d'un vol, mais qui est donné pour 1797. 1798 serait donc la bonne date ? Et apparemment contrairement à ce que laisse douter le cahier, ce vol a bien eu lieu à Richmond Hill et non à la maison Warren. En tout cas la présence de la belle fille de Sir John Temple durant le vol laisserait à penser que la famille Temple résidait encore en partie à Richmond Hill. Tout ceci n'est pas très clair !

Pour en revenir à la piste de recherches, elle est à suivre dans les ouvrages "New-York directory, and register, for the year 1795" et/ou "New-York directory, and register, for the year 1796", qui existent bel et bien car on en trouve la trace sur internet, mais qui ne sont malheureusement pas disponibles à la lecture en ligne. Comme souvent, les volumes intéressants pour les recherches ne se trouvent pas en ligne. Je n'ai jamais compris pourquoi. Une sorte de fatalité ?
Il faudrait pouvoir jeter un œil à ces volumes et voir si il n'est pas possible de trouver le nom de celui qui résidait dans la maison Warren, où qui en était le propriétaire. C'est aléatoire, car je ne sais pas si l'inscription sur ces annuaires était fait de façon volontaire ou le fruit d'un recensement quelconque. Faut il encore que la personne n'est pas donné un faux nom ou un prête nom pour rester discret.
Toutefois cela reste une piste à creuser, autant pour la maison Warren, que pour pister les domiciles de John Temple.
Mais préalablement, il faudrait connaitre l'adresse exacte de la maison Warren en 1795-1796, ce qui n'est pas évident. Ensuite seulement on pourra éventuellement retrouver le propriétaire ou locataire de la maison dans l’annuaire.


Dernière édition par Philippe le Mer 28 Juin - 20:55, édité 1 fois

Philippe
Admin

Messages : 86
Date d'inscription : 17/04/2016

http://louis-xvii.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compléments d'information sur l'article "Un Américain au Cimetière Sainte- Marguerite" du cahier n°55 du CEHQL17.

Message par Philippe le Mer 28 Juin - 19:25

Pour le plaisir d'être le plus exhaustif possible, je poste une autre version de l'historique de la maison Warren, trouvé dans "Manual of the corporation of the city of New York, for the years" publié en 1854, c'est à dire 44 ans avant le livre "Old New York" : from its earliest history to about the year 1868". Le dernier publié a surement copié sur le premier vu les phrases quasi identiques que l'on trouve dans les 2 ouvrages. Mais le second a omis quelques détails dont les métiers des différents acheteurs. Voici la page 528 du livre de 1854 :



http://archive.org/stream/manualofcorporat1854newy#page/528/mode/2up

On remarque donc que David H. Mallew est un "bolder", qui est en français soit une personne qui utilise une machine à tamiser la farine, ou une personne qui se retire d'un soutien a un parti politique. Le dernier qualificatif est étrange, mai serait plus adéquat en termes de moyens pour acheter une maison qu'opérateur de machine.
En ce qui concerne Whiteheadfis, il était "cashier of the Mechanics'bank", c'est à dire caissier à la Mechanics bank, agent d'une banque, chargé de payer et de recevoir de l'argent. Certainement pas un simple caissier pour acheter la maison

Philippe
Admin

Messages : 86
Date d'inscription : 17/04/2016

http://louis-xvii.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compléments d'information sur l'article "Un Américain au Cimetière Sainte- Marguerite" du cahier n°55 du CEHQL17.

Message par Philippe le Mer 28 Juin - 20:54

Pour en revenir à Sir John Temple et son occupation de Richmond Hill. Sans être sur de ses périodes d'occupation, on peut être sur qu'il résidait encore à Richmond Hill en 1797 et qu'il n'est pas parti suite à la prise du bail le 1er mai 1797 comme l'annonce le cahier n°55 du CEHQL. En effet dans le "NYHS v11 n01, Quarterly Bulletin, April 1927" qui est le bulletin de la New York History Society, on lit qu'en juin 1797 Aaron Burr a arrangé avec Sir John Temple l'occupation de Richmond Hill. Que le 16 septembre 1797 la fille de Sir John Temple s'y est mariée. Et l'on reparle également du vol de biens en 1798.
On peut imaginer qu'il y vivait jusqu'au mariage de sa fille et qu'ensuite sa fille occupait seul Richmond Hill avec son mari, tandis que lui déménageait au 156 Greenwich Street où il est mort le 17 novembre 1798.


A lire le bulletin d'avril 1927 de la New York History Society, page 17 et suivantes : http://digitalcollections.nyhistory.org/islandora/object/islandora%3A16426#page/17/mode/1up

Philippe
Admin

Messages : 86
Date d'inscription : 17/04/2016

http://louis-xvii.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compléments d'information sur l'article "Un Américain au Cimetière Sainte- Marguerite" du cahier n°55 du CEHQL17.

Message par Philippe le Mar 4 Juil - 13:35

Autre trouvaille qui vient compléter ce que j'avais trouvé dans le bulletin de la New York History Society de 1927, cet acte de vente par Aaron Burr du contenu de la maison de Richmond Hill à Sir John Temple le 17 juin 1797. Page 117 du volume 6 de "The iconography of Manhattan Island, 1498-1909".

https://archive.org/stream/iconographyofman06stok#page/116/mode/2up

Ceci me laisse perplexe, car dans le bulletin de la New York History Society on parle bien d'un arrangement pour l'occupation de Richmond Hill, alors qu'ici on parle de la vente du contenu de Richmond Hill. Même si ce n'est pas contradictoire ce n'est pas pareil. Par l'acte officiel de vente, le contenu revient bien à Sir John Temple, mais quid de l’arrangement pour l'occupation de Richmond Hill ? La famille Temple semble bien avoir encore en partie occupée Richmond Hill après mai 1797 et début 1798, mais était ce occasionnellement le temps de déménager tout le contenu de Richmond Hill ?

Philippe
Admin

Messages : 86
Date d'inscription : 17/04/2016

http://louis-xvii.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compléments d'information sur l'article "Un Américain au Cimetière Sainte- Marguerite" du cahier n°55 du CEHQL17.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum